exposition solo / à venir

dearing__09-e3800fe9946741994ebb03991cd5743e

L’ensemble photographiqueest né de rencontres avec des adolescents du pays du Clermontois, lors d’une résidence de 6 mois incluant interventions pédagogiques et création photographique avec Diaphane, pôle photographique dans les Hauts de France.

Ils ont 14 ou 15 ans, vont au collège ou au lycée. Ils ne sont plus des enfants mais pas encore des adultes. Certains s’orientent déjà vers des métiers, d’autres poursuivront des études plus longues. Ils ont envie d’indépendance. Ils sont souvent tributaires des parents, du car qui les emmène à l’école pour se déplacer. Ils m’ont emmené dans des lieux choisis dans leur établissement scolaire, ou bien là où ils se détendent, traînent avec leur amis pour que je les photographie. Ils m’ont parlé de leur quotidien, du regard des autres qui est important à cet âge. Autour d’eux, il y a des champs et des bois; des villages et une ville qui se sont étendus avec la construction de quartiers pavillonnaires ou d’immeubles d’habitat collectifs. De l’hiver à l’été, la végétation est omniprésente : elle est en sommeil, elle est coupée, elle pousse.

articule une séquence confrontant portraits et espaces extraits de l’environnement construit de ce territoire, de saison en saison. Là pourrait renvoyer à un territoire rural ou périurbain indéfini du Nord de la France, par la représentation d’architectures récurrentes, familières, sans qualité. Les images des lieux révèlent des zones entre-deux, des limites, des passages. Les portraits suggèrent des états émotifs, entre la présence et l’absence, entre la conscience de sa propre image et la possibilité qu’elle échappe.

Margaret Dearing