artiste invité / gregory euclide

Gregory Euclide est un artiste diplômé en 2008 d’un MFA du Minneapolis College of Art and Design.
D’origine européenne, il vit et travaille aux Etats-Unis dans le Minnesota. Son travail est aujourd’hui internationalement reconnu : ses oeuvres ont intégré de nombreuses collections telles que The Frederick R. Weisman Art Museum, University dans le Minnesota, The Progressive Corporation à Mayfield Village, The Ohio Flint Institute of the Arts, à Flint, dans le Michigan, ou encore à la Microsoft Corporation, Redmond, Washington United States Embassy in Sarajevo.

Son parcours comporte deux volets. Intéressé dans un premier temps par l’art du portrait, il confronte au réalisme de ses visages leur auréole invisible, instaurant un fragile dialogue entre le monde familier de la matière et l’éternel brouillard du labile qui la nimbe. Puis, dans une seconde période, il choisit de peindre les paysages naturels en relevant le défi de représenter ce qui d’ordinaire se refuse à toute représentation : sur la toile, l’artiste explore la texture de l’air, du gaz, de l’esprit. En recourant à la peinture, aux dessins graphiques et aux installations, Gregory Euclide s’attache à faire surgir, autour de l’objet, les incessantes interactions qui, aux frontières du sensible, participent de sa définition. Depuis quelques années, cet artiste se consacre aussi à l’enseignement des Arts plastiques auprès
du jeune public. Reconnues dans la presse internationale (Art News, Sculpture Magazine, Art Ltd Magazine, Hi Fructose Magazine, Juxtapoz Magazine ou encore Air France magazine), ses oeuvres ont été présentées lors de l’exposition «Otherwordly» au Museum of Arts and Design in New York (2011), lors de «Small Worlds» au Toledo Museum of Art in Ohio (2011), et plus récemment dans une monographie intitulée «Nature Out There», au Nevada Museum of Art (2012). Son travail a également été consacré par un Grammy Awards en 2012, pour la couverture de l’album du groupe Bon Iver et pour celle de McSweeney’s Quarterly Concern #43, et par le National Endowment for the Arts. Invité en résidence à la Jerome Foundation, Gregory Euclide a touché la bourse que la Blacklock Nature Sanctuary attribue chaque année à un artiste émergent.

œuvres exposées / after i omit the taking in my posture seeing becomes the new way of owning